Billetterie

La Ruée vers l’or

The Gold Rush

de Charles Chaplin , États-Unis , 1925

En 1898, la fièvre de l’or attire les aventuriers en Alaska. L'un d'eux (Charles Chaplin) trouve refuge dans la cabane de Larsen (Tom Murray), un hors-la-loi qui essaie de le chasser. Grâce à l’appui inespéré d’un autre aventurier, Big Jim McKay (Mack Swain), Larsen est vaincu et se résout à accepter leur compagnie. Après avoir lutté contre la faim, Charlot fait une escapade en ville et s’éprend de Georgia (Georgia Hale), qui reste indifférente. Il repart avec Jim pour retrouver la mine d’or perdue…

Ruee Vers Lor 2 600x400

 

C’est après avoir examiné une collection de photographies stéréoscopiques de Mary Pickford, dont plusieurs retraçaient la Gold Rush au Yukon en 1898 que Chaplin choisit ce sujet pour son nouveau film comique, après son drame de 1923, L'Opinion publique. Avec son regard doux mais incisif, il va illustrer son thème favori, celui de la solitude de l'individu face à une société égoïste.

La Ruée vers l’or décrit la lutte contre la faim, le froid, les éléments déchaînés de la nature, et plus encore contre la solitude, aggravée par les grands espaces enneigés. Chaplin va soigner sa photo : tout en se gardant de tout systématisme, il utilisera à merveille l’opposition des noirs et des blancs, le blanc (la neige) étant ici symbole de misère et de cruauté.

De ce travail est né ce chef-d’œuvre dont les plus belles scènes – la longue file des chercheurs d'or escaladant la Chilkoot Pass, la fameuse danse des petits pains (par ailleurs inventée par Roscoe "Fatty" Arbuckle en 1917)  ou la vertigineuse séquence de la cabane en équilibre – demeurent dans la mémoire de chacun.

La formule de Cocteau est juste : Chaplin, c’est « le rire esperanto. Chacun y cherche son plaisir pour des raisons différentes. Comme jamais il ne souligne aucun effet, qu’il trouve sans interruption, les esprits rapides en jouissent alors que les autres se contentent des cabrioles. »

 « Le froid, la faim, et la honte née de la pauvreté sont plus susceptibles d’affecter la psychologie… Je n’ai pourtant pas eu besoin de lire des livres pour savoir que le grand thème de la vie c’est la lutte et aussi la souffrance… Dans la création d’une comédie, c’est paradoxal, mais la tragédie stimule le sens du ridicule parce que le ridicule sans doute est une attitude de défi : il nous faut bien rire en face de notre impuissance devant les forces de la nature… ou bien devenir fou. » (Charles Chaplin, Histoire de ma vie, Robert Laffont)

La Ruée vers l’or (The Gold Rush)
États-Unis, 1925, 1h28, noir et blanc, format 1.33 
Réalisation & scénario : Charles Chaplin
Photo
 : Roland Totheroh
Montage : Charles Chaplin
Direction technique : Charles D. Hall
Costumes : Mother Vinot
Production : Charles Chaplin, Charles Chaplin Productions      
Interprètes : Charles Chaplin (le chercheur d'or solitaire), Mack Swain (Big Jim McKay), Tom Murray (Black Larsen), Henry Bergman (Hank Curtis), Malcolm Waite (Jack Cameron), Georgia Hale (Georgia) 
Sortie aux États-Unis : 15 août 1925
Sortie en France : 9 octobre 1925   

Restauration 2K par la Cineteca di Bologna et The Criterion Collection en collaboration avec Roy Export SAS et Photoplay Productions.

 

 

Séances
Icone Billet 17ACHAT me 17 à 20h - Auditorium de Lyon

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox